Route de Cité-Ouest 2, 1196 Gland, Suisse info@neurolacote.ch

Prenez Rendez-vous (Neurochirurgie)

Prenez Rendez-vous (Neurologie)

Prenez Rendez-vous (Neurologie)

rTMS et crise de migraine

Nous utilisons dans notre cabinet, un protocole de TMS, qui consiste en stimulation répétée du cortex occipital pour supprimer la crise de migraine.  Cependant, une première évaluation neurologique, au dehors de la crise de migraine est nécessaire. Le facteur le plus limitant pour un tel traitement de la crise de migraine est seulement celui de se trouver près de notre centre au moment de la crise migraineuse.

La migraine est une maladie très répandue (environ 12 % dans la population générale), parfois invalidante et avec des importants effets socio-économiques en raison de la perte de journées de travail ou d’une productivité réduite. Environ 25 % des crises de migraine est précédé ou associé à des symptômes neurologiques transitoires (l’aura) en raison d’un dysfonctionnement provisoire de cortex cérébral (le plus souvent une perturbation visuelle). Selon la présence ou pas de tels symptômes neurologiques, la migraine est définie comme la migraine avec l’aura (MaA) ou la migraine sans aura (MsA) .

L’éthiopathologie précise de la migraine doit toujours être élucidée. Les causes de l’hyperexcitabilité du cortex cérébral sont probablement multiples. Cependant, on considère la « cortical spreading depression » (CDS) et l’activation du système trigeminovascular (TVS) les mécanismes les plus importants. L’aura de la migraine est supposée être due au CSD, tandis que la douleur au TVS.

D’abord décrit par Leao (1944), la CSD est une vague d’excitation-dépolarisation intense des neurones (provenant des régions visuelles-occipitales) suivie par l’hyperpolarisation-hypoactivité. La CSD peut être reproduite dans des modèles animaux par la piqûre d’épingle ou la stimulation chimique du cortex. Cette vague se déplace lentement à travers le cortex cérébral à une vitesse de 2-3 mm/min. Ce phénomène serait à l’origine de l’aura visuelle. Les études de résonance magnétique fonctionnelle et magnetoencephalographie ont confirmé l’existence d’un tel processus pendant une crise aiguë de migraine avec aura. La CSD pourrait être la première étape de l’activation du TVS. Le TVS consiste en fins terminaisons nerveuses sur les méninges, qui, par leur activation, au début de la crise, libèrent des substances inflammatoires qui élargissent les artères (ce qui cause la douleur pulsatile de la migraine). Ces substances sont aussi à l’origine des sensations douloureuses qui sont envoyées au noyau trigeminal caudalis et au cerveau. 

Sur cette base, la capacité d’interrompre la CSD représenterait le moyen de traiter la migraine dès son début. Ainsi, la stimulation magnétique transcranienne (TMS) pourrait être un traitement efficace si le courant cortical qu’il produit perturbe la CSD . La rTMS a déjà montré de pouvoir inhiber la CSD expérimentalement sur des modèles animaux.

Plusieurs études (certains randomisés et en double aveugle) ont montré que la sTMS sur le cortex occipital pendant l’attaque de migraine est efficace avec une réduction de la douleur de 75 % sur 2/3 des patients avec absence de récidive pendant 24 heures .

Bibliographie

Kelin MM et al. Transcranial magnetic stimulation of the brain: guidelines for pain treatment research. Pain. 2015;156(9):1601-1604.
Brighina F. Et al. Brain stimulation in migraine. Handb Clin Neurol. 2013;116:585-98.
Dodick DW et al. Transcranial magnetic stimulation for migraine: a safety review. Headache. 2010;50(7):1153-63.
Lipton et al. Transcranial Magnetic Stimulation in the treatment of Migraine. Neurotherapeutics. 2010;7(2):204-12.
Clarke BM et al. Transcranial magnetic stimulation for migraine: clinical effects. J Headache Pain. 2006,7:341-6.
Mohammad YM et al. Transcranial magnetic stimulation (TMS) relieves migraine headache. Headache 2006;46:839
Mohammad TM et al. Self-administrered transcranial magnetic stimulation (TMS) during the aura phase improved and aborts headache. Headache 2006.46:857.