Route de Cité-Ouest 2, 1196 Gland, Switzerland info@neurolacote.ch

Book an Appointment

News

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

16/06/22

Neuro-La-Côte

Tremblement essentiel👉 Il s’agit de la cause la plus fréquente de consultation en neurologie pour les tremblements des mains.👉 Dans la plupart des cas, il s’agit d’une condition bénigne. Les patients viennent pour écarter la possibilité de faire un lien avec la maladie de Parkinson. 👉 Le tremblement essentiel possède la particularité de diminuer sous l’effet de l’alcool (évidement avec de petites quantités), des antécédents familiaux sont à rechercher (tremblement familial). 👉 D’évolution lente, le tremblement essentiel peut apparaître dès l’enfance et les pics de prévalence sont entre 30, 40 et 60 ans.🧐 Le tremblement essentiel pourrait être vécu comme une maladie honteuse pour cause d’un regard social suspicieux, car les tremblements peuvent évoquer des problèmes d’addiction ou d’autres maladies neurologiques. 👉 Le tremblement essentiel est un tremblement bilatéral des mains qui se manifeste à l’action ou au maintien d’une posture et il peut s’accompagner d’un tremblement de type « non/non » de la tête ou à un tremblement de la voix et même des membres inférieurs dans les cas plus sévères. 👉 Dans la plupart des cas, il est différent du style de tremblement de la maladie de Parkinson qui apparait au repos et se réduit à l’action et n’est pas de type « non/non » au niveau de la tête.🧐 Le neurologue a la tâche de confirmer le diagnostic et d’écarter d’autres pathologies plus graves. Il y a la possibilité de traitements pharmacologiques et même, dans les cas plus graves, de radiochirurgie cérébrale. See MoreSee Less

Tremblement essentiel
👉 Il s’agit de la cause la plus fréquente de consultation en neurologie pour les tremblements des mains.
👉 Dans la plupart des cas, il s’agit d’une condition bénigne. Les patients viennent pour écarter la possibilité de faire un lien avec la maladie de Parkinson. 
👉 Le tremblement essentiel possède la particularité de diminuer sous l’effet de l’alcool (évidement avec de petites quantités), des antécédents familiaux sont à rechercher (tremblement familial). 
👉 D’évolution lente, le tremblement essentiel peut apparaître dès l’enfance et les pics de prévalence sont entre 30, 40 et 60 ans.
🧐 Le tremblement essentiel pourrait être vécu comme une maladie honteuse pour cause d’un regard social suspicieux, car les tremblements peuvent évoquer des problèmes d’addiction ou d’autres maladies neurologiques. 
👉 Le tremblement essentiel est un tremblement bilatéral des mains qui se manifeste à l’action ou au maintien d’une posture et il peut s’accompagner d’un tremblement de type « non/non » de la tête ou à un tremblement de la voix et même des membres inférieurs dans les cas plus sévères. 
👉 Dans la plupart des cas, il est différent du style de tremblement de la maladie de Parkinson qui apparait au repos et se réduit à l’action et n’est pas de type « non/non » au niveau de la tête.
🧐 Le neurologue a la tâche de confirmer le diagnostic et d’écarter d’autres pathologies plus graves. 
Il y a la possibilité de traitements pharmacologiques et même, dans les cas plus graves, de radiochirurgie cérébrale.

04/06/22

Neuro-La-Côte

Nous sommes heureux d’accueillir dans notre cabinet à Gland le Dr Rodolfo MADURI. Le Dr MADURI, Neurochirurgien FMH, est spécialiste de la chirurgie mini-invasive de la colonne vertébrale (hernies discales, sténose lombaire, tumeurs, compression de la moelle épinière) avec diplôme de formation approfondie en chirurgie spinale FMH. Le Dr MADURI est auteur de nombreuses publications scientifiques concernant la chirurgie spinale (pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=maduri+r). En 2019, il a été nommé Professeur Invité à l’Université "de Bari (Italie). Son secrétariat répond au +41 (0)22 366 97 91. See MoreSee Less

Nous sommes heureux d’accueillir dans notre cabinet à Gland le Dr Rodolfo MADURI. Le Dr MADURI, Neurochirurgien FMH, est spécialiste de la chirurgie mini-invasive de la colonne vertébrale (hernies discales, sténose lombaire, tumeurs, compression de la moelle épinière) avec diplôme de formation approfondie en chirurgie spinale FMH. Le Dr MADURI est auteur de nombreuses publications scientifiques concernant la chirurgie spinale (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=maduri+r). En 2019, il a été nommé Professeur Invité à lUniversité de Bari (Italie). 
Son secrétariat répond au +41 (0)22 366 97 91.

04/05/21

Neuro-La-Côte

See MoreSee Less

01/03/21

Neuro-La-Côte

🧠 Nous sommes un cabinet de groupe indépendant de neurologie dans une région superbe : la côte entre Genève et Lausanne. Notre activité clinique est en pleine expansion et nous recherchons un neurologue (FMH) pour rejoindre notre équipe. 👉 N’hésitez pas à contacter notre secrétariat (022 995 97 44 👉 Dr A. Carota; secretariat@neurolacote.ch). See MoreSee Less

🧠 Nous sommes un cabinet de groupe indépendant de neurologie dans une région superbe : la côte entre Genève et Lausanne. Notre activité clinique est en pleine expansion et nous recherchons un neurologue (FMH) pour rejoindre notre équipe. 👉 Nhésitez pas à contacter notre secrétariat (022 995 97 44 👉 Dr A. Carota; secretariat@neurolacote.ch).

30/03/20

Neuro-La-Côte

Headache consultation at home.Due to the lockdown for the coronavirus, we offer you consultation via video conferencing.Headache is the most common reason for consultation in neurology.However, for the general population, it is estimated that more than 50 % of patients with headache do not have accurate diagnosis or proper treatment.Headache is a local pain felt at the head and sometimes the neck.The most common headaches (90 % of cases) are:• Tension type Headache (30 to 70 % of the population, often associated with depression and anxiety)• Migraine (12 % of the population, 18 % women)Neurological symptoms (generally visual) of migraine is the aura (migraine with aura).These two conditions (tension type headache and migraine) are an example of primary headache, that is, a condition in itself and not related to another condition (e. g high blood pressure, head injury, drug misuse, brain tumor, Horton’s disease [elderly patients], or other neurological pathologies).We say secondary headaches when the cause is another disease.Other common primary headache: "Cluster headache, paroxysmal hemicrania, nummular headache".Less known are the hypnic headache (which occurs during sleep), SUNCT, headache associated with cough or sexual activity, ice-pik headache, migraine related to a genetic condition (family migraine migraine).The explosive headache ("thunderclap" with maximum pain intensity [10/10] since the appearance in 1-2 minutes) is a neurological emergency.• The difference diagnosis includes aneurysm rupture, subarahcnoid bleeding, venous sinus thrombosis and arterial dissection.• In some occations a change of the type of headache in a migraneous patient could be related to another cause.The duration and intensity of headache are very different.While some headaches may last for a few minutes or hours, others may last for several days.Pain can often be unbearable, affecting the ability to work and carry out routine activities.The headache is chronic when it manifests more than 15 days / month for at least 3 months.To get a diagnosis you may need to consult a neurologist, perform a neurological exam, brain or cervical magnetic resonance, blood tests. However, in general, the most important element for diagnosis is a detailed history of pain, associated symptoms, the evolution and response to treatments.The treatment depends on the diagnosis:Migraine:• Pharmacological treatments ( Triptans, preventive treatments, mesotherapy)• immunological treatments (anti-bodies anti-recepteur of the calcitonine gene)• Physical treatments (repetitive magnetic transcranial stimulation, peripheral nerve stimulation, relaxation, acupuncture, yoga, meditation, cryotherapy).For drug overuse headache, withdrawal of pain killers by a neurological protocol may be necessaryFor chronic headaches, it is important to remember that there is no quick solution.For migraine, a good knowledge of the factors involved and the proper treatments reduces the "fear" of the crisis. This is the most common cause of over-consumption of pain killers.Sigmund Freud had migraine. The end of the crisis brought him a Boost of creativity.We offer you neurological teleconsultations.Contact us to learn more.Diagnostiquer et traiter les maux de tête chez soi.En raison du confinement pour le coronavirus, nous vous proposons des consultations par vidéoconférence.Le mal de tête est la raison de consultation la plus fréquente en neurologie. Cependant, pour la population générale, on estime que + de 50 % des patients avec céphalée n’ont pas de diagnostic précis ni de traitement adéquat.Les céphalées, appelées familièrement mal de tête, correspondent à une douleur locale ressentie au niveau de la boite crânienne ou parfois la nuque. Les céphalées les + fréquentes (90 % des cas) sont :• Céphalée de type tension (30 à 70 % de la population, associée souvent à la dépression et l’anxiété) • Migraine (12 % de la population, 18 % de femmes), avec une forte composante familiale Les symptômes neurologiques (en général visuels) des migraines correspondent à l’aura (migraine avec aura) Ces deux conditions (céphalée de tension et migraine) sont un exemple de céphalée primaire, c’est-à-dire une affection en elle-même et non liée à une autre pathologie (par ex l’hypertension artérielle, un traumatisme crânien, un mésusage médicamenteux, une tumeur cérébrale, la maladie d’Horton [patient âgé], ou d’autres pathologies neurologiques). On parle de céphalées secondaires, si la cause est liée à une autre maladie. Autres céphalées primaires fréquentes : « la céphalée en grappe, l’hémicrânie paroxystique, la céphalée en pièce de monnaie ». Moins connus sont la céphalée hypnique (survient au cours du sommeil), le SUNCT, la céphalée associée à une toux ou à une activité sexuelle et la céphalée de type pic à glace, la migraine liée à une pathologie génétique (migraine hémiplégique familiale).Les céphalées explosives (« à coup de tonnerre » avec une intensité maximale de la douleur [10/10] de l’apparition en 1-2 minutes) sont toujours une urgence neurologique.• Le diagnostic différentiel inclut la rupture d’anévrisme, l’hémorragie sous-arachnoïdienne, la thrombose des sinus veineux cérébraux, la dissection artérielle. • D’autres fois, le changement de type de céphalée, par exemple chez un migraineux, doit faire soupçonner une autre cause.La durée et l’intensité des céphalées sont très variables.Alors que certains maux de tête peuvent durer quelques minutes ou heures, d’autres peuvent durer plusieurs jours. La douleur peut souvent être insupportable, affectant la capacité à travailler et à mener des activités de routine.La céphalée est chronique, si manifestation de +15 jours/mois depuis au moins 3 mois.Pour arriver à un diagnostic il pourrait être nécessaire consulter un neurologue, effectuer un examen neurologique, une résonance magnétique cérébrale ou cervicale, des examens sanguins, mais en général, l’élément diagnostique le plus important repose sur une histoire détaillée des douleurs, des symptômes associés, de l’évolution et de la réponse aux remèdes déjà tentés. Le traitement varie selon le diagnostic :Migraine :• Traitements pharmacologiques (médicament de la crise par Triptans, traitements de fond, mésothérapie) • Traitements immunologiques (anticorps anti-récepteur du gêne de la calcitonine) • Traitement physique (stimulation magnétique répétitive transcrânienne, stimulation cutanée, relaxation, acupuncture, yoga, méditation, cryothérapie).Pour les céphalées médicamenteuses, un sevrage des médicaments antalgiques selon un protocole neurologique pourrait se rendre nécessairePour les céphalées chroniques, il est important de rappeler qu’il n’y a pas de solution rapide. Pour la migraine, une bonne connaissance des facteurs impliqués et des traitements appropriés, réduit « la peur » de la crise : la cause la plus fréquente de la surconsommation de médicaments antalgiques. Sigmund Freud était migraineux. La fin de la crise douloureuse lui apportait un BOOST de créativité.Nous vous proposons des téléconsultations de neurologique. Contactez-nous pour en savoir plus. See MoreSee Less

Headache consultation at home.

Due to the lockdown for the coronavirus, we offer you consultation via video conferencing.

Headache is the most common reason for consultation in neurology.
However, for the general population, it is estimated that more than 50 % of patients with headache do not have accurate diagnosis or proper treatment.
Headache is a local pain felt at the head and sometimes the neck.

The most common headaches (90 % of cases) are:
• Tension type Headache (30 to 70 % of the population, often associated with depression and anxiety)
• Migraine (12 % of the population, 18 % women)

Neurological symptoms (generally visual) of migraine is the aura (migraine with aura).
These two conditions (tension type headache and migraine) are an example of primary headache, that is, a condition in itself and not related to another condition (e. g high blood pressure, head injury, drug misuse, brain tumor, Hortons disease [elderly patients], or other neurological pathologies).

We say secondary headaches when the cause is another disease.
Other common primary headache: Cluster headache, paroxysmal hemicrania, nummular headache.
Less known are the hypnic headache (which occurs during sleep), SUNCT, headache associated with cough or sexual activity, ice-pik headache, migraine related to a genetic condition (family migraine migraine).

The explosive headache (thunderclap with maximum pain intensity [10/10] since the appearance in 1-2 minutes) is a neurological emergency.
• The difference diagnosis includes aneurysm rupture, subarahcnoid bleeding, venous sinus thrombosis and arterial dissection.
• In some occations a change of the type of headache in a migraneous patient could be related to another cause.

The duration and intensity of headache are very different.
While some headaches may last for a few minutes or hours, others may last for several days.
Pain can often be unbearable, affecting the ability to work and carry out routine activities.
The headache is chronic when it manifests more than 15 days / month for at least 3 months.

To get a diagnosis you may need to consult a neurologist, perform a neurological exam, brain or cervical magnetic resonance, blood tests. However, in general, the most important element for diagnosis is a detailed history of pain, associated symptoms, the evolution and response to treatments.

The treatment depends on the diagnosis:
Migraine:
• Pharmacological treatments ( Triptans, preventive treatments, mesotherapy)
• immunological treatments (anti-bodies anti-recepteur of the calcitonine gene)
• Physical treatments (repetitive magnetic transcranial stimulation, peripheral nerve stimulation, relaxation, acupuncture, yoga, meditation, cryotherapy).
For drug overuse headache, withdrawal of pain killers by a neurological protocol may be necessary
For chronic headaches, it is important to remember that there is no quick solution.

For migraine, a good knowledge of the factors involved and the proper treatments reduces the fear of the crisis. This is the most common cause of over-consumption of pain killers.

Sigmund Freud had migraine. The end of the crisis brought him a Boost of creativity.

We offer you neurological teleconsultations.

Contact us to learn more.

Comment on Facebook

Post éducatif 👏🏻

Merci très bien et enfin on reconnaît que ce n est pas du cinéma et réellement handicapant. Enfant quand on parlait de mal de tête le pédiatre répondait que ce n était pas possible "elle fait du cinéma votre fille" (réponse faite à ma mère)

Pour le maux de tête est nesecessaire prend la tensión avant de prend un médicament…parfois c’est trop bas ou très haut donc il faut cible bien le médicament à prendre . Deuxième l estomac plein d air aussi fait pression et provoque la douleur .

C'est quoi ?? Jamais eu

Blablabla….vous vous nous prenez la tete et surtout…$$$$$

Jonny Jon

View more comments

Load more