Route de Cité-Ouest 2, 1196 Gland, Suisse info@neurolacote.ch

Prenez Rendez-vous

Consultation mémoire (chez soi)

Le risque d’exposition, de contage du coronavirus est élevé: c’est pourquoi les personnes à risque (population d’âge supérieure à 65 ans) doivent rester chez eux.

Notre cabinet de neurologie 
offre la possibilité de téléconsultations sur différentes plateformes digitales ou simplement par smartphone.

Faisons le point sur les problèmes de mémoire

Une diminution des capacités de mémoire est souvent le premier symptôme de la maladie d’Alzheimer. Après 40 ans, nous tous nous remarquons une diminution des capacités de mémoire: on oublie le but d’une activité en cours, les clé, le portable ou les lunettes.

Cependant, on peut oublier un détail, mais pas le tout. Il n’est pas normal de chercher la place des objets pendant des heures ou retrouver les lunettes dans le frigo.

Un signal d’alarme est la répétition des mêmes questions récurrentes, alors qu’on y a déjà répondu.

Les autres signaux sont:
  • la difficulté à effectuer des tâches habituelles (par exemple cuisiner)
  • la recherche des mots ou l’utilisation de circonlocutions (par exemple: «la chose pour la bouche» pour désigner dentifrice), bien qu’un mot peut manquer à tout le monde, vigilance pour la désignation des objets communs.
  • Erreurs sur les distances et l’utilisation des objets (par exemple préparer la table, accidents de voiture dans les parkings).
  • La désorientation dans le temps et l’espace n’est jamais normale. On peut se tromper sur la date du jour, mais pas sur le mois et l’année. Il n’est pas normal de se tromper plus d’une heure pour le temps présent.
  • Erreurs de jugement et de calcul avec les courses. Prendre des décisions devient difficile, car elles sont influencées par des détails peu importants.
  • Planifier un voyage, gérer sa comptabilité et les paiements peut poser des problèmes.
  • Certains n’arrivent plus à choisir les vêtements adaptés à la saison ou garder l’hygiène corporelle correcte alors qu’ils étaient beaucoup soignés avant.
  • Même aux stages initiaux, il peut y avoir un changement de caractère et d’humeur.
  • La personne devient méfiante (peur qu’on lui vole de l’argent) ou jalouse sans raison.
  • Un état dépressif ou d’angoisse immotivée peut être le premier signe.
  • Possibilité d’une perte d’initiative et d’intérêt pour les activités habituelles.
  • Le patient participe moins aux conversations, différemment de ses habitudes.

Quand vous apercevez ces signes d’alarmes chez un proche > à 65 ans: c’est le moment d’agir, même dans le contexte actuel d’isolement dû à la crise sanitaire.

Un diagnostic précis n’est jamais une perte de temps.

Si vous êtes confiné chez vous à cause du coronavirus on vous invite à nous contacter pour une 1ère consultation online ou par téléphone qui pourrait être suivi par des tests cognitifs plus spécifiques effectuer par téléconférence (français, italien, anglais).

Prenez soin de vous, nous sommes à votre écoute.